Alors qu’en cette période extrêmement troublée et anxiogène, certains auteurs se battent pour savoir quelle devra, ou sera la position du juge, dans le cadre du non-respect du contrat de bail, certains demandant même au Gouvernement d’intervenir dans des relations purement commerciales, il nous est apparu nécessaire de faire entendre une voix d’apaisement, et ce en notre qualité de représentantes de bailleurs, de locataires, ou en tant qu’avocate.

Mais cette expérience inédite pour l’ensemble de la planète doit nous obliger à réfléchir, sur un avenir commun et serein pour le commerce de détail et ce à l’aube de sa nécessaire réinvention.


Télécharger


Gina Maruani

Publications

4 mai 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.